Le MIN sera transféré à Rezé

Frédéric Brenon

— 

Le MIN de Nantes est le deuxième plus gros de France après celui de Rungis.
Le MIN de Nantes est le deuxième plus gros de France après celui de Rungis. — F. Elsner / 20 Minutes

Son départ était évoqué, il ne fait désormais plus de doute. Le conseil communautaire de Nantes métropole va lancer ce vendredi les études et modifications réglementaires préalables au transfert du marché d'intérêt national (MIN) de l'île de Nantes vers Rezé. Un site fait consensus pour accueillir l'ensemble de l'activité : la zone dite de la Brosse, située le long du périphérique extérieur, à deux pas de la porte de Rezé et du centre commercial Océane. Une vingtaine d'hectares sont disponibles pour héberger une centaine d'entreprises (1200 emplois) spécialisées dans les fruits et légumes, poissons et fruits de mer, fleurs, libres services en gros... Un pôle agro-alimentaire devrait également se développer autour. Installé sur l'île depuis 1969, le MIN pourrait déménager à l'horizon 2018.

Accès par le périphérique
Ce transfert est motivé par le besoin de libérer de l'espace pour le réaménagement du sud-ouest de l'île de Nantes, en particulier pour le projet de regroupement du CHU sur un site unique à partir de 2020. Ce départ permettra également de soulager le sud de Nantes et le nord de Rezé d'un important flux de camions, notamment le matin.
Mais qu'en pensent ceux qui y travaillent? « On savait que le MIN à Nantes était limité dans le temps. Le site d'Océane était alors le seul vrai choix cohérent, l'ensemble des acteurs souhaitant rester au sud de Nantes », explique Pierre Roffino, président de MIN Avenir, association regroupant près de 70 entreprises. « L'actuel MIN est, de plus, vieillissant. Une structure neuve permettra d'améliorer la logistique et la productivité. Toutefois, nous n'acceptons le principe d'un déménagement que sous réserve de conditions d'accès satisfaisantes. Nous y serons vigilants. » La création d'une bretelle donnant directement sur le périphérique est envisagée par Nantes métropole.

un nouvel exécutif pour Nantes métropole

Le conseil communautaire nommera ce vendredi Gilles Retière (Rezé) à la présidence de Nantes métropole, en remplacement de Jean-Marc Ayrault. Patrick Rimbert (Nantes) deviendra 1er vice-président. Jean-Pierre Fougerat (Couëron) sera le n°2, Pascal Bolo (Nantes) le n°3. Pascal Pras (Saint-Jean-de-Boiseau) sera par ailleurs chargé de l'urbanisme, Bernard Chesneau (Thouaré) de l'habitat, Johanna Rolland (Nantes) des grands projets urbains et Karine Daniel (Nantes) de l'enseignement supérieur.