Cossé désavoué par la justice ?

©2006 20 minutes

— 

A Sainte-Marie-sur-Mer, la bataille judiciaire s'engage mal pour les opposants à la fusion avec Pornic. Le commissaire du gouvernement, dont l'avis est généralement suivi par le tribunal administratif, a demandé hier le rejet de la requête du maire-délégué de Sainte-Marie. Jean-François Cossé réclamait l'annulation du référendum du 14 mai dernier, où le « oui » l'avait emporté de peu.

Partisan du « non », le maire-délégué conteste l'utilisation de fonds publics dans le camp adverse. Campagne d'affichage, mise en place d'un numéro vert, mailings, expositions en mairie... « Il y en a eu pour 50 000 e », évalue Jean-François Cossé. Son avocate avait aussi pointé à l'audience des « transferts d'électeurs » suspects, juste avant le référendum. Décision sous trois semaines.

G. F.