Les parcs et jardins en crise de buvettes

©2006 20 minutes

— 

La chaleur s'est installée sur Nantes et pourtant, cet été, un seul parc offrira la possibilité de se désaltérer sur place : l'Ile de Versailles. Par rapport à d'autres grandes villes, la Cité des ducs souffre d'une pénurie d'établissements proposant un service assis de rafraîchissements dans un cadre verdoyant. « Il faut apporter un mieux-être au public à ce niveau-là », reconnaît Danielle Largillière, adjointe chargée des parcs et jardins.

A Procé, le restaurant du Manoir, installé dans l'enceinte du parc en 2001, a fermé ses portes en janvier dernier pour des raisons financières. « Il aurait fallu qu'il puisse aussi ouvrir le soir, ce qui n'était pas compatible avec les horaires du parc », explique Thierry Boutoute, directeur des Finances de la Ville. Le bâtiment du Manoir nécessite par ailleurs d'importantes mises aux normes pour continuer à accueillir un espace de restauration.

Au jardin des Plantes, l'ouverture d'un salon de thé ou d'un restaurant dans le bâtiment d'accueil est à l'étude. Mais, comme à Procé, le problème de l'accessibilité nocturne se posera dans le cas d'un restaurant. « Un seul gestionnaire pour plusieurs établissements s'en sortira peut-être mieux financièrement », note Thierry Boutoute. Pour l'heure, ce dernier travaille à la réalisation d'un cahier des charges à destination du ou des futurs gestionnaires. Un appel d'offres sera lancé ces prochains jours, pour l'ouverture de nouveaux établissements au printemps prochain.

Sandrine Lefebvre

Au musée des Beaux-Arts, la cafétéria a fermé en mai 2005. Au théâtre Graslin, la municipalité souhaite proposer une buvette les soirs de spectacles. Un restaurant, ouvert en continu, est prévu au sein du nouveau château des Ducs.