NANTES - Des « locataires » indésirables

— 

Deux occupants d'une maison de Notre-Dame-des-Landes doivent passer ce mardi devant le tribunal d'instance de Saint-Nazaire. Ils vont en être délogés, en dépit du gel des expulsions demandé par les collectivités locales à l'Etat jusqu'à la fin des recours juridiques contre le projet d'aéroport.
Mais le couple n'était pas en règle, a justifié lundi Vinci. Le propriétaire de leur maison - à qui ils n'ont « jamais réglé de loyer » - ne les aurait pas déclarés lors de la vente. Et les tentatives de conciliation sont restées « infructueuses ».