Le grand Chelem raté de peu

La rédaction de Nantes

— 

François de Rugy est réélu dans la 1ère, et Monique Rabin est élue dans la 9e.
François de Rugy est réélu dans la 1ère, et Monique Rabin est élue dans la 9e. — F. Elsner / 20 MInutes

Après les réélections il y a une semaine des socialistes Jean-Marc Ayrault (Nantes ouest), Dominique Raimbourg (Nantes sud) et Marie-Odile Bouillé (Saint-Nazaire), sept circonscriptions restaient en jeu en Loire-Atlantique, ce dimanche. Un second tour marqué par une forte abstention (40,82 %) et le quasi-grand chelem de la gauche. Tour d'horizon.

1re circonscription (Nantes nord-Orvault). Le député sortant François de Rugy (EELV) remporte facilement son second mandat, en totalisant 58,94 % des voix. Avec 41,06 % des suffrages, François Pinte, président de la fédération UMP de Loire-Atlantique, essuie une nouvelle déconvenue, après celles qu'il avait subies en 2002 et 2007 dans la 2e circonscription.

2e circonscription (Nantes centre). Laurence Garnier (UMP) ne se faisait guère d'illusions après le premier tour, où elle avait récolté 27,89 % des voix et Marie-Françoise Clergeau 44,64 %. Elle avait raison : la députée sortante (PS) rempile avec 62,22 % des suffrages.

5e circonscription (Nantes Est-Carquefou). Le député socialiste sortant Michel Ménard, qui bénéficiait d'une confortable avance au soir du premier tour, est réélu avec 60,23 % des voix. Son adversaire centriste Maurice Perrion en recueille lui 39,77 %.
6e circonscription (Ancenis-Blain-Châteaubriant). Coup de tonnerre pour Michel Hunault, le député (Nouveau Centre) sortant : élu depuis 1993, il est battu par son adversaire socialiste Yves Daniel. Ce dernier obtient 52,69 % des suffrages exprimés ce dimanche.

7e circonscription (Guérande-La Baule). Le député-maire de Guérande, Christophe Priou, fait de la résistance. Réélu vec 52,05 % des voix, il devance Hélène Challier (PS), qui recueille 47,95 % des suffrages. Et demeure, à ce jour, le seul député UMP de Loire-Atlantique.

9e circonscription (Pays de Retz). Le député sortant Philippe Boënnec (UMP) avait été critiqué lors de l'entre-deux-tours, pour avoir sollicité – et obtenu – le soutien du Front national. Cela ne lui aura pas suffi : il a obtenu 46,74 % des voix, contre 53,26 % pour son adversaire Monique Rabin (PS).

10e circonscription (Vertou-vignoble). Le député sortant, Serge Poignant (UMP), ne se représentait pas. Son dauphin attitré, Laurent Dejoie, ne reprendra pas le flambeau : avec 47,48 % des voix, le maire de Vertou a été battu par la socialiste Sophie Errante. La maire de La Chapelle-Heulin récolte 52,52 % des suffrages.