Rempart humain autour des sans-papiers

©2006 20 minutes

— 

Alors que le sursis accordé par le ministère de l'Intérieur aux familles de sans-papiers dont les enfants sont scolarisés en France prend fin ce vendredi, la mobilisation bat son plein pour empêcher les expulsions. « On a un soutien comme on en n'avait jamais connu, constate Frédéric Cherki, porte- parole du collectif Enfants étrangers-citoyens solidaires. Ces derniers jours, des centaines de personnes ont appelé au parrainage d'enfants. Ils s'engagent à se relayer, à exercer leur vigilance, à les loger ou les cacher si besoin. » Sur Nantes, une centaine de familles expulsables ont été recensées. Une journée de mobilisation est organisée dans toute la France et à Nantes, demain.

Soixante enfants feront l'objet, demain matin, de « parrainages républicains » en mairie de Nantes. Concerts et prises de parole auront ensuite lieu en présence de célébrités, au Crapa à l'est de l'Ile de Nantes.