Nantes

Les ressources en eau ne sont pas encore à sec

« La situation reste fragile, même si elle n'est pas alarmante. » Fabien Sudry, secrétaire général de la préfecture, assure que les ressources en eau du département sont plus importantes que les années passées à la même date, même si les pluies abond...

« La situation reste fragile, même si elle n'est pas alarmante. » Fabien Sudry, secrétaire général de la préfecture, assure que les ressources en eau du département sont plus importantes que les années passées à la même date, même si les pluies abondantes de mars ne sont pas suffisantes pour compenser la sécheresse de cet hiver. Pour éviter une nouvelle crise cet été, l'heure est à la vigilance : un arrêté-cadre vient d'être promulgué pour sensibiliser la population et proposer des solutions en amont. Mais aucune mesure de restriction majeure n'a été prise pour l'instant. « Avec la succession d'années sèches et la grande vulnérabilité du milieu naturel, le département doit prendre des mesures. Quand le nombre d'habitants est aussi important, l'eau potable est un enjeu qu'il faut préserver », souligne Paul Ferrand, responsable de la mission inter-services de l'eau. A ce jour, seuls les prélèvements directs dans les rivières du bassin de Grand Lieu ont été interdits.

Camille Etesse