Le Toucan se pose sur une autre branche

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Hissez haut les couleurs. La gigantesque fresque du « Toucan à bec caréné » a été réinstallée hier sur un mur près de l'hôtel de ville, rue Fanny-Peccot. Posée il y a tout juste dix ans, place Aimé-Delrue à proximité du CHU, elle avait dû être décrochée en 2004 en raison de la construction d'un immeuble. Près de 50 000 Nantais, en tram ou en voiture, passaient devant chaque jour. Depuis, la toile a été enroulée, donc abîmée. Une dizaine de personnes ont travaillé à sa restauration, sous la houlette d'Alain Thomas, auteur de l'oeuvre originale.

« Le centre-ville de Nantes, dominé par le gris clair, a besoin de ces couleurs marquées », fait valoir Yannick Guin, adjoint (PS) à la culture. La « mise à disposition de l'art dans l'espace public » figure d'ailleurs parmi les « priorités » de la mairie. « Cela permet de sensibiliser le grand public à l'art, en sortant ce dernier des institutions, et d'aller à la rencontre de personnes a priori peu intéressées par la culture », est convaincu l'élu. La mairie a ainsi repéré « deux ou trois murs » aveugles, comme celui de la rue Fanny-Peccot, pour y installer des « fresques » ou des « mosaïques ». « Si des mécènes veulent nous y aider, on acceptera volontiers », précise Yannick Guin.

Guillaume Frouin

Mondialement connu, l'artiste nantais Alain Thomas sera au coeur de différents hommages, jusqu'au début de l'année 2007.