NANTES - Le candidat du FN assume son « passé radical »

— 

Rue89 le décrit comme « antisioniste » et partisan du régime iranien. Christian Bouchet, candidat du Front national, dit juste avoir tenu « un journal de voyage » pour des journaux d'extrême droite, afin de « rentabiliser [ses] vacances » en Iran (2009) et en Syrie (2011). Parti « humer le vent de l'Histoire », ce prof de marketing en lycée agricole n'y a finalement « pas vu d'émeutes » contre le régime de Bachar Al-Assad, et juste « une petite répression » de la part de celui de Mahmoud Ahmadinejad. « J'assume mon passé radical, mais la page est tournée depuis au moins dix ans », ajoute cet ancien militant de groupuscules d'extrême droite. Il ambitionne aujourd'hui simplement de « créer un rapport de forces dans l'opposition locale », en dépassant dimanche soir Annick Le Ridant.G.F.