Gay Pride et village des fiertés samedi

— 

« Rappeler qu'en France les citoyens ne sont pas tous égaux devant la loi. » C'est l'objectif de la journée des fiertés lesbiennes, gays bi et trans organisée ce samedi en centre-ville de Nantes. De 11 h à 18 h, un village associatif offrant au public de multiples informations en matière de prévention, santé ou droits de l'homme se tiendra place de l'Ecluse. A 14 h, la Marche des fiertés s'élancera du cours des Cinquante-Otages. Près de 5 000 personnes sont attendues pour ce temps fort festif et militant.
« Le public homosexuel n'a pas droit au mariage, aux congés parentaux, à l'assistance médicale à la procréation, à la transmission de biens… Une loi discriminatoire engendre des discriminations sans limite », explique Vincent Danis, président du centre LGBT de Nantes. Et d'ajouter : « On vit dans une société où l'hétérosexualité est la norme. Quand on est homo, la fierté ne va pas de soi. Il y a souvent du mal-être. Cette marche est l'occasion de montrer que le public LGBT n'a pas à se cacher. »F. B.