Le mystère demeure après le drame familial

©2006 20 minutes

— 

Le parquet de Nantes s'apprêtait hier à ouvrir une information judiciaire pour faire la lumière sur le drame familial qui s'est déroulé la semaine dernière à Saint-Etienne-de-Montluc. Jeudi, un homme de 45 ans avait été retrouvé mort sur son lit par les gendarmes, et son père de 71 ans grièvement blessé au bras.

Selon l'autopsie, le premier serait en fait mort d'une crise d'épilepsie mercredi soir, vers 21 h. Le second aurait, lui, « tenté de se donner la mort avec une serpette », a précisé vendredi le procureur de la République, Stéphan Autin. L'arme avait été retrouvée près de lui à l'arrivée des gendarmes, alors qu'il gisait dans une mare de sang.

Guillaume Frouin

La mère de la victime, âgée de 75 ans, avait donné l'alerte jeudi pour signaler la « disparition » de son mari et de son fils. Elle était « choquée et contusionnée » à l'arrivée des gendarmes. Son audition n'a « rien donné », selon le parquet.