Gilles Patron en liberté surveillée

Guillaume Frouin

— 

Gilles Patron, en juin 2011, à Pornic.
Gilles Patron, en juin 2011, à Pornic. — F. elsner / 20 Minutes

illes Patron a quitté vendredi la maison d'arrêt de Nantes. Le père de la famille d'accueil de Laëtitia Perrais y était incarcéré depuis huit mois, après sa mise en examen pour « viols » et « agressions sexuelles » sur six adolescents accueillis chez lui à La Bernerie-en-Retz. Parmi eux, Jessica, la sœur jumelle de l'adolescente dont Tony Meilhon est soupçonné du meurtre en janvier 2011.

Placé sous bracelet électronique
Gilles Patron a été assigné à résidence chez un couple d'amis dans les Deux-Sèvres, à 200 km de Pornic. Placé sous bracelet électronique, il ne pourra quitter le domicile que pour se rendre aux convocations de la juge d'instruction ou aux rendez-vous de son avocat. Le parquet s'était opposé à cette remise en liberté, décidée par la juge d'instruction, craignant notamment un « risque de réitération des infractions et de pression sur les plaignants ». Mais la chambre de l'instruction de la cour d'appel en a décidé autrement. « Il reconnaît la matérialité des relations avec Jessica, mais conteste leur caractère forcé, explique Thierry Fillion, l'avocat de Gilles Patron. C'est une erreur, une faute, qu'il regrette profondément. Pour le reste, il rejette toutes les autres accusations. »