La flotte des bacs renforcée

Frédéric Brenon

— 

Le nouveau bac de Loire est plus grand et plus rapide que ses prédécesseurs.
Le nouveau bac de Loire est plus grand et plus rapide que ses prédécesseurs. — F. Elsner / 20 Minutes

Il s'appelle Lola, en hommage au premier long-métrage de Jacques Demy. Un nouveau bac de Loire a été mis en service dimanche midi sur la liaison Couëron-Le Pellerin. Ce navire de 70 m, qui remplacera le vétuste Saint-Hermeland, a été baptisé au champagne et devant une foule de curieux par l'actrice Anouk Aimée et par Mathieu Demy, fils du célèbre réalisateur nantais. Construit au chantier Merré de Nort-sur-Erdre, il doit permettre de mieux répondre à la hausse du trafic ininterrompue depuis la mise en gratuité de 2005.

Encore un autre l'an prochain
« Les trois bacs dont on disposait ne suffisaient plus, explique Yves Daniel, vice-président du conseil général. Leur capacité était limitée et ils commençaient à coûter cher en entretien. Ce nouveau bac a pour principal avantage de pouvoir transporter 40 véhicules et 300 passagers, contre 27 véhicules pour le Saint-Hermeland. Il est aussi doté d'une propulsion plus performante qui lui permet d'être plus un peu plus rapide. Il est également plus respectueux de l'environnement et mieux accessible aux personnes handicapées. » Un autre bac de Loire, identique en tout point à Lola, sera livré et mis en service en 2013. Montant de la double facture pour le département : 16 millions d'euros.

trafic 2011

Les deux lignes de bac de Loire (Indre-Indret et Couëron-le Pellerin) ont transporté 960 000 véhicules l'an passé et près de 2 millions de passagers.