Les grévistes de la faim déménagent

— 

Deux jours après s'être installés au bout du cours des Cinquante-otages à Nantes pour y débuter une grève de la faim, les deux agriculteurs opposés au futur aéroport de Notre-Dame-des-landes déménagent ce vendredi vers le square Daviais, entre les places du Commerce et de la Petite-Hollande.
« Nous répondons à une demande des anciens résistants qui souhaitaient commémorer la mémoire de Raymond Aubrac devant le monument des Cinquante-otages. On ne pouvait bien sûr pas refuser », explique Marcel Thebault, l'un des deux grévistes de la faim.
En deux jours, les paysans militants ont récolté par la police pas moins de onze contraventions pour stationnement non autorisé de leurs voitures, tracteurs et caravanes. Soit 385 € au total.
« C'est difficile à avaler pour une action pacifique. Mais qu'importe, le moral est bon, nous sommes très soutenus. Les candidats à la présidentielle bougent. » Yann Wehrling, le porte-parole de François Bayrou, s'est en effet déplacé les voir jeudi. Et dimanche midi, c'est Eva Joly qui a annoncé sa venue.F. B.