L'opposition prend le pouvoir à Indre

©2006 20 minutes

— 

« Ces résultats ne sont pas si surprenants. Les Indrais avaient soif de changement. Vous savez, quand on a le sentiment de ne pas être écoutés... » Jean-Luc Le Drenn ne masquait pas sa satisfaction hier matin. Ce technicien de France Telecom, âgé de 45 ans, sera, sauf coup de théâtre, élu nouveau maire d'Indre par le conseil municipal samedi prochain. C'est en effet sa liste divers gauche, « Indre gagnante », qui a remporté dimanche les élections municipales anticipées, imposées par le tribunal administratif après la démission calculée de six élus de l'opposition en novembre dernier.

Défaite par 64 voix d'écart sur 1 318 suffrages exprimés, la liste gauche plurielle du maire sortant, Alcide Maquaire, devra donc laisser la place. « On a pris un gros coup sur la tête dimanche soir, concède, amer, celui qui s'est fait élire en 2001. On savait qu'une forte abstention jouerait en notre défaveur [45, 83 %]. A partir de là, leur campagne de dénigrement a porté ses fruits, notamment auprès des anciens. On va se remettre au travail pour 2008. En espérant que notre électorat ne se laissera pas surprendre cette fois. »

F. B.