Climat moins tendu à Montbert

©2006 20 minutes

— 

Taux d'occupation des lits : 88 %. « Ici, les conditions de travail ne sont pas si mauvaises que ça, indique Catherine Gadet, aide-soignante depuis plus de quinze ans au centre hospitalier spécialisé de Montbert, le second établissement psychiatrique de Loire-Atlantique. On regrette seulement que les arrêts maladies ne puissent être remplacés. Concernant la petite violence quotidienne, nous avons la possibilité d'en parler et d'évacuer la tension au travers de formations continues. » « Nous n'avons jamais eu d'agression entre patients, explique de son côté Marie-Michelle Joannis, directrice de l'établissement. Pour améliorer la sécurité, nous avons lancé une demande de crédits supplémentaires pour que tout le personnel soit équipé de PTI (boîtiers alarme). »

J. P.