Cent défis fous (ou pas) à réaliser

— 

Les défis doivent coûter moins d'1 €.
Les défis doivent coûter moins d'1 €. — F. Elsner / 20 Minutes

Il y a trois ans, Ludovic Mallevergne a repris ses études, une vieille rengaine qu'il repoussait d'année en année. Un « déclic », qui a convaincu ce Nantais de 31 ans de lister cent choses qu'il voudrait faire dans la vie. Certaines sont faciles (« voter à la présidentielle », « manger des sushis »...), d'autres moins (« participer à Koh-Lanta », « être millionnaire »...). De toutes façons, Ludovic Mallevergne ne s'est pas fixé de date-butoir. Il veut juste réaliser chacun de ses rêves avec « moins d'un euro », et en aidant quelqu'un en retour.

L'entraide, un « passage obligé »
« La contrainte de prix était importante, pour ne pas tomber dans la facilité : j'aurais très bien pu faire un crédit à la consommation, et, en six mois, l'affaire était bouclée », explique cet ancien employé dans la sécurité privée, marié et père d'une petite fille. « Cela fait surtout de l'entraide un passage obligé. »
Ludovic Mallevergne utilise ainsi beaucoup Facebook et son blog (http://lexp3rience.wordpress.com) pour faire connaître son « Exp3rience ». A l'heure actuelle, trois « défis » ont d'ores et déjà été relevés : « écrire une chronique à la radio » (il l'a fait sur NRJ Nantes), « se faire arracher les dents de sagesse » et « adhérer à une association ». Il s'est aussi promis de faire rayer une ligne de sa liste par un acteur de la série « Earl », dont il a visionné l'intégrale des quatre saisons l'an passé. Elle raconte l'histoire d'un escroc repenti, qui dresse lui aussi une liste de ses méfaits et tente de les racheter.Guillaume Frouin