Une adolescente en errance avait attiré l'attention des habitants

— 

Stupeur, lundi, aux Couëts. Le quartier où a été découvert l'adolescente est réputé « tranquille », selon les clients du U Express, la supérette voisine des toilettes publiques où a été retrouvé le corps. « Quand le magasin est fermé, le samedi après-midi et le dimanche, il ne se passe rien », témoigne d'ailleurs Thierry, le patron du Triskell, le bar du quartier. Seul l'arrêt de tram « Les Couëts » – l'avant-dernier de la ligne 3 – amène un peu de passage le week-end. « Tout le monde est choqué, ce n'est pas un endroit où on a l'habitude de voir ce genre de choses-là », confirme la pharmacienne.
Non loin de là, près des bâches déployées le long des WC publics, une poignée d'élèves du collège voisin de La Neustrie s'interrogent. Tous se demandent si la victime n'est pas l'adolescente en errance qui avait attiré l'attention des habitués des Couëts, ces derniers jours. « On la voyait souvent traîner tard le soir », témoigne une collégienne. Le résultat des analyses ADN devrait permettre de dire si l'on parle bien de la même personne.G.F.