Lundi férié, manif mitigée

©2006 20 minutes

— 

Irréductibles. Seule une petite poignée de militants CGT se sont regroupés hier matin devant la préfecture, pour défendre le lundi de Pentecôte férié et non travaillé. « Il ne fallait pas s'attendre à un miracle », a commenté Alain Bellet, technicien à France Télécom et secrétaire de l'union locale Sud-Loire. « Il y a eu beaucoup de pression sur les salariés pour qu'ils posent un jour de RTT. »

« Ce rassemblement s'inscrit dans une dynamique, qui va s'amplifier », positive Serge Doussin, secrétaire départemental de la CGT. « Qui aurait imaginé, au premier jour de notre mobilisation contre la précarité, que 80 000 personnes seraient dans la rue quelques mois plus tard ? ». Le syndicat, désireux de faire connaître ses positions au préfet, n'a pas pu lui déposer sa motion en mains propres : hier, les services de la préfecture étaient fermés.

G. F.