Le chantier Saint-André suit son cours

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Le futur parking souterrain Saint-André est dans les temps. L'échéancier de ce chantier délicat est en passe d'être respecté : la dalle supérieure, livrée en août, prête à accueillir la fête foraine en septembre et l'ouverture au public pour janvier 2007. « La situation géographique nous impose des contraintes d'ordre pratique et environnemental (bruit, poussière, propreté des abords...), expliquait vendredi Jean Penzec, directeur de GTB Construction, lors de l'état des lieux organisé par Nantes métropole. Mais nous sommes dans les temps. La réalisation du gros oeuvre est bouclée (12 000 m2 de surface qui abriteront 406 places de 2,60 m de large réparties sur trois niveaux). » Après le terrassement débuté en octobre 2005 (22 500 m3 de roches extraites grâce à 100 tirs de mines), c'est le moment de réaliser la peinture, l'électricité et le cloisonnement.

En surface, le cours Saint-André « retrouvera la qualité qu'il n'aurait jamais dû perdre, indique Jean-Marc Ayrault, président de Nantes métropole. Les voitures céderont la place aux piétons et des arbres seront plantés dès la fin des travaux ». Quant aux entrées et sorties, elles se feront respectivement par les rues Sully et Tournefort. Autre satisfaction du maire : l'allure que devrait prendre le quartier. « Ce parking, qui augmentera l'offre de stationnement en centre-ville, arrivera quasiment en même temps que le terminus de la ligne 4, prévu en novembre sur la place Foch, et précédera les réouvertures du Château et du musée des Beaux-Arts. » Cela, en attendant la rénovation totale de la cathédrale « qui a malheureusement pris du retard », mais dont les travaux sont du ressort de l'Etat.

Thomas Huet

Le label « Pavillon Bleu » a été décerné au chantier du parking souterrain Saint-André. Il récompense les efforts réalisés par les ouvriers en terme de qualité environnementale, de sécurité et de propreté.