L'offre nantaise en 4-étoiles explose

Frédéric Brenon

— 

Les chambres répondant aux demandes de la clientèle haut de gamme (ici, au Novotel île-de-Nantes) se multiplient.
Les chambres répondant aux demandes de la clientèle haut de gamme (ici, au Novotel île-de-Nantes) se multiplient. — F. Elsner / 20 Minutes

Le changement n'a pas fait grand bruit. Mais il modifie déjà considérablement le paysage hôtelier nantais. Depuis début 2012, quatre établissements ont bénéficié d'un passage de 3 à 4 étoiles à la faveur des nouvelles normes de classification française. Le Central Mercure n'est donc plus le seul hôtel de la ville coté à ce niveau. Et ce n'est pas fini. De cinq 4-étoiles aujourd'hui, l'offre nantaise devrait même passer à neuf d'ici à 2014 puisque quatre autres projets sont lancés (lire ci-contre). Le déficit de chambres haut de gamme, longtemps pointé du doigt à Nantes, semble bel et bien s'envoler.

Satisfecit et inquiétudes
« Nous sommes très satisfaits, observe Aurélie Péneau, directrice marketing de l'office du tourisme. On peut enfin répondre à toutes les catégories de visiteurs et mieux se positionner sur le secteur des gros congrès internationaux, où l'on était limité. Avec près de 1200 chambres en 4-étoiles, il n' y a plus de complexes à avoir. On est armés pour entrer dans le Top 5 des destinations françaises. » « Notre parc hôtelier arrive à satisfaire tous les cahiers des charges, on est à l'aise maintenant », confirme Corinne Denuet, responsable marketing à la Cité des congrès.
Mais cet enthousiasme n'est pas unanime. Le club hôtelier, association rassemblant 70 % du parc de l'agglomération, s'alarme au contraire d'une sur-offre. « Nous sommes effarés par la prolifération d'hôtels haut de gamme, s'inquiète Gilles Cibert, président du club. On parlait d'offre déficitaire alors que Nantes est paradoxalement une des villes où les 3 et 4 étoiles souffrent le plus. Il y a encore trop de déséquilibre entre l'activité d'affaires (semaine) dynamique et celle de loisirs (week-end et fériés) insuffisante. Dès 2012, les nouveaux arrivants entraîneront une baisse de 5 % des taux d'occupation. On va au-devant d'un vrai problème. »

huit « 4-étoiles » au total dans l'agglo

Nantes compte désormais cinq hôtels 4 étoiles : Central Mercure, Mercure Gare, Mercure île de Nantes, Novotel Cité des congrès et Novotel île de Nantes. Il faut ajouter, dans l'agglomération, l'Abbaye de Villeneuve aux Sorinières, Océania à Bouguenais et Westotel à La Chappelle-sur-Erdre.