Un dispensaire au top contre la clope

©2006 20 minutes

— 

« Tous les fumeurs sont psychologiquement dépendants, même s'ils ne fument qu'une cigarette par jour ». C'est le constat que faisait hier Pascale Genin, tabacologue au sein du dispensaire Jean V* à Nantes, à l'occasion de la journée mondiale sans tabac. Tout au long de l'année, l'équipe est aux petits soins, gratuitement, des patients accros à la nicotine. « Nous recevons environ 30 % de personnes en difficulté psychosociale, explique Pascale Genin. On prend aussi en charge beaucoup de jeunes. » Résultat, ici près de 45 % des fumeurs lâchent la cigarette au bout d'un an, contre 30 % au niveau national. Bernadette, 47 ans, fumait plus d'un paquet par jour. « J'ai arrêté le 24 février à 17 heures, pour la 6e fois. J'étais venue au dispensaire une première fois en 2004, mais je n'étais pas du tout prête. Aujourd'hui je le suis. Le dispensaire m'aide beaucoup par le dialogue et par les substituts nicotiniques. Il y a un vrai suivi. »

Johann Pailloux

* 6, rue Hippolyte-Durand-Gasselin. Tel. : 02 40 73 18 62.