Un point d'ancrage permanent à Qingdao

©2006 20 minutes

— 

En plein coeur du quartier d'affaires, une centaine de mètres carrés surplombent la baie de Qingdao. Le bureau de la région dans le Shandong, au 12e étage d'un immeuble qui en compte vingt-cinq, tourne depuis mars. A sa tête, l'ancien pongiste nantais de haut niveau, Gilles de la Bourdonnaye. « Je dois aider les entreprises des Pays de la Loire à trouver des partenariats ou des clients, explique-t-il. Les Chinois sont demandeurs de ce genre d'échanges, mais il faut savoir les comprendre. »

Une trentaine d'entreprises a ainsi déjà fait appel à cette « représentation permanente » de la région. Le groupe nantais SCE (conseil en aménagement du territoire) vient même de s'installer à ses côtés.

Si les liens sont si étroits avec le Shandong, c'est parce que La Roche-sur-Yon (Vendée) s'est jumelée avec Zibo (4,6 millions d'habitants) au début des années 1990. Depuis, Nantes s'est associée à Qingdao, et Angers et le conseil général du Maine-et-Loire viennent de signer un partenariat avec Yantaï (5 millions d'habitants).