Polémique sur les emplois aidés

©2006 20 minutes

— 

« Un contrat du même type que le CPE. » Le syndicat Force ouvrière a vivement critiqué hier le recrutement par le conseil général de cent « contrats d'avenir » pour occuper des postes de personnels techniques dans différents collèges de Loire-Atlantique. « Cela ne peut conduire qu'à une précarisation accrue des salariés », estime le syndicat.

D'une durée de deux ans, ces contrats de 26 heures hebdomadaires sont payés au Smic horaire.

« Il s'agit d'un amalgame ridicule », rétorque Alain Robert, vice-président (PS) du conseil général en charge de l'insertion. « Nous réinsérons au contraire des personnes en difficulté, puisque ce ne sont que des titulaires des minima sociaux. »

G. F.