NANTES - Réorganisation contestée

— 

La réorganisation des chambres régionales des comptes, qui prévoit la suppression de sept d'entre elles, fait des remous. Des agents et magistrats de celle des Pays de la Loire - qui n'est pas menacée - ont ainsi menacé de boycotter le discours de Didier Migaud lors de son audience solennelle de rentrée. « Le but est que chaque chambre atteigne une taille critique, pour pouvoir spécialiser des magistrats, comme ici à Nantes », s'est défendu le premier président de la Cour des comptes. Qui a préféré renoncer à son allocution.