Pour des acrobates mais pas sans filet

©2006 20 minutes

— 

Eviter tout accroc. Alors que les parcours acrobatiques en hauteur deviennent de plus en plus branchés, le tout jeune Syndicat national des exploitants de parcs aventure (Snepa) a démarré une série de formations pour mieux encadrer la discipline. Trois jours durant au Défi aventure de Frossay, dix-neuf stagiaires représentant autant de parcs régionaux ont ainsi écouté les conseils avisés de deux guides de haute montagne. « On leur inculque les bases en matière d'accueil, de vérification des structures et du matériel », explique Bernard Botta, formateur au Snepa. Non pas que l'activité soit dangereuse – « Hormis un accident grave, elle n'a jamais causé la mort depuis son éclosion en 1994. » – mais elle se professionnalise. Des certificats de qualification sont désormais délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. « En trois ans, on est passé de 8 000 à 15 000 pratiquants annuels, constate Sylvain Scherer, co-gérant du Défi aventure. Un tel engouement demande de bons encadrants. »

T. H.