F. Elsner / 20 Minutes

Nantes

« Ils n'ont pas une vie sexuelle si débridée qu'on le croit »

L'âge médian du premier rapport sexuel est désormais de 17,5 ans dans les Pays de la Loire (une moitié de la population a eu un premier rapport avant, une moitié après). Cet âge, quasiment identique &agr...

L'âge médian du premier rapport sexuel est désormais de 17,5 ans dans les Pays de la Loire (une moitié de la population a eu un premier rapport avant, une moitié après). Cet âge, quasiment identique à la moyenne nationale, tend à diminuer depuis 2000, mais très faiblement. Reste que 8 % des jeunes déclarent un premier rapport à 14 ans ou moins. « Ce n'est pas si marginal. C'est deux élèves dans une classe de trente », fait remarquer le Dr Anne Tallec. L'étude indique aussi que 63 % des 15-25 ans déclarent un seul partenaire dans l'année, 29 % plusieurs. Leur fréquence de rapports sexuels est aussi inférieure à celle de la population âgée : 36 % des 15-17 ans ont eu au moins trois rapports dans le mois, contre 61 % des 18-25 ans et 74 % des 26-54 ans.

Fausses idées reçues
« Ces résultats tordent le coup aux idées reçues. L'image de débauche parfois véhiculée est fausse. On a par exemple beaucoup d'étudiants qui n'ont pas encore de relation sexuelle », analyse Sophie Biacabe. « Les jeunes n'ont pas une vie sexuelle aussi débridée qu'on le croit. Cette vie sexuelle évolue peu et n'est pas si différente de celles des adultes. Il faut toutefois rester vigilant à l'évolution des pratiques d'entrée dans la sexualité », analyse Hélène Devaux. F.B.