A Couffé, un drive pour résister

Frédéric Brenon

— 

Passée sur Internet, la commande se récupère chez l'épicier à l'heure choisie.
Passée sur Internet, la commande se récupère chez l'épicier à l'heure choisie. — L. Failler / 20 Minutes

Ils en ont marre de voir filer leur clientèle vers la grande distribution. Alors ils ont décidé d'utiliser ses idées. A Couffé, commune rurale de 2300 habitants située entre Ligné et Ancenis, trois commerçants indépendants se sont unis pour lancer mardi dernier le premier drive artisanal de la région. Le boucher-traiteur, le boulanger-pâtissier et l'épicier proposent leurs produits sur un site Internet commun*. Le client sélectionne en ligne ses achats et n'a plus ensuite qu'à passer, à l'heure de son choix, récupérer et payer sa commande mise en caisse. Exactement comme les services drive en vogue dans les hypermachés.

« Il faut qu'on se bouge »
« On veut séduire une nouvelle clientèle, explique Loïc, l'épicier. Il y a par exemple à Couffé beaucoup de néo-ruraux, des jeunes couples qui travaillent sur Nantes et qui font l'essentiel de leurs courses en grandes surfaces. On vise aussi les habitants des communes voisines, qui traversent chaque jour le bourg en voiture. On pense aussi aux personnes âgées ayant des problèmes de mobilité ou aux aides-ménagères qui les accompagnent. Les gens sont de plus en plus pressés. Désormais, un seul arrêt suffit pour les trois magasins. »
« Avec la crise, pour maintenir nos emplois, il faut qu'on se bouge, il n'y a pas le choix », justifie Monique, gérante de la boucherie. Nicole, la boulangère, préfère mettre en avant ses atouts par rapport aux hypermarchés : « Nous proposons des produits frais, de qualité et avec du goût. On se laisse aussi moins tenter que dans de grands rayons. » L'initiative, soutenue par les collectivités et la confédération générale de l'alimentation de détail (CGAD), est déjà appelée à se développer ailleurs. A Couffé, les trois commerces pensent aussi proposer bientôt de la livraison à domicile.