Cure de jouvence pour le pont de Thouaré

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Il en avait bien besoin. Après six mois d'importants travaux, le pont du Haut-Village à Thouaré a rouvert à la circulation hier soir. L'ouvrage, qui enjambe le bras vif côté sud de la Loire, avait été fermé le 14 novembre dernier car il présentait des graves problèmes de sécurité. Construit entre 1880 et 1882, il constituait, jusqu'à sa fermeture, un point de traverse privilégié à l'est de l'agglomération avec environ 8 500 passages de véhicules par jour. « Le pont était tout simplement en train de pourrir, explique Patrick Mareschal, président du conseil général. C'est le tablier qui posait problème, il partait en morceaux petit à petit. Ça devenait réellement dangereux. »

Remplacés ou restaurés, les poutres de béton, assemblages métalliques, trottoirs et garde-corps de l'édifice ont subi avec succès les derniers tests de résistance hier après-midi. « Au départ, on nous avait demandé d'attendre la fin du chantier du pont de Bellevue avant d'attaquer celui-ci, raconte Bernard Deniaud, conseiller général chargé des routes. Mais les dernières expertises ont montré qu'on ne pouvait pas se le permettre. On a préféré anticiper plutôt que de le fermer un jour en urgence. » Maintenu sous étroite surveillance, le pont de Thouaré est, selon les experts, « reparti pour une quinzaine d'années tout au plus ». Et la question de sa reconstruction se pose déjà. « Des études sont en cours pour faire un ouvrage plus large et adapté », confirme Patrick Mareschal.

Frédéric Brenon

Les chaussées des deux ponts de Mauves-sur-Loire seront également refaites à neuf lors des deux premières semaines d'août. Les ouvrages seront fermés à la circulation pendant les travaux.