Loïc Sécher veut 2 millions d'euros

— 

Loïc Sécher, lors de sa sortie de prison.
Loïc Sécher, lors de sa sortie de prison. — J.S. EVRARD/SIPA

Loïc Sécher à l'heure des comptes. L'ancien ouvrier agricole de la Chapelle-Saint-Sauveur, près d'Ancenis, vient de demander 2 076 000 € à l'Etat après les sept années qu'il a passées à tort en prison, a rapporté hier Ouest-France. L'homme a en effet été acquitté en juin 2011 au terme de son procès en révision pour « viols » sur une adolescente, fragile psychologiquement. La jeune fille, qui l'avait accusé en 2000, s'était rétractée huit ans plus tard.

Lacunes choquantes de l'enquête
Dans le détail, Loïc Sécher réclame 1 326 000 € pour ses 2 655 jours de détention, soit 500 € par jour. Il demande aussi 750 000 € au titre du préjudice moral. Il avait été condamné en 2003 à seize ans de réclusion criminelle, peine confirmée en appel l'année suivante, malgré les lacunes de l'enquête. Celles-ci avaient d'ailleurs « choqué » l'avocat général, lors du dernier procès : des témoins des troubles psychiques et des camarades de l'adolescente n'avaient pas été entendus par les gendarmes, par exemple, alors qu'il a été établi par la suite qu'elle avait été « victime d'humiliations, notamment de nature sexuelle, de la part de camarades de collège ». « Il y a eu toutes les erreurs qui ont été faites, erreurs des gendarmes, du juge d'instruction, des différents psychiatres », avait plaidé son avocat Eric Dupond-Moretti. « Tout cela a généré sept ans de malheur pour lui et la petite. » La cour d'appel de Rennes devrait statuer sur cette indemnisation au printemps.Guillaume Frouin