Les dockers partis, le tertiaire débarque

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Transformer une friche industrielle, ancienne zone portuaire, en nouveau centre-ville. C'est le pari de Nantes Métropole et de l'architecte Alexandre Chemetoff, concepteur du projet pour la partie ouest de l'île de Nantes. Pour y parvenir, la communauté urbaine a misé sur l'implantation d'activités tertiaires prestigieuses et d'un pôle culturel. Elle s'appuie sur des structures comme la Samoa (Société d'aménagement de la métropole ouest atlantique). «Dans ce projet, nous avons un rôle de maître d'ouvrage, explique Soizic Angomard, la secrétaire générale de la Samoa. On met en musique les orientations des élus. »

L'installation de la radio Hit West, dans l'immeuble Ouest-France cette semaine, finalise le pôle média souhaité par Jean-Marc Ayrault. Le journal cohabite déjà avec Radio France, qui vient de prendre possession de l'immeuble voisin. Comme l'explique Bernard Liot, le directeur de la station, « tout se fait en concertation et chacun y trouve son compte. Radio France est un atout de prestige pour la mairie sur l'île et cela me plaît d'être à côté de Ouest-France et des télés locales. » Justement, concernant Nantes 7 et Télénantes, « c'est nous qui avons suggéré leur implantation dans les Halles Alstom en attendant qu'un projet pérenne pour le site soit arrêté », précise Soizic Angomard. Avant les médias, c'est la justice qui avait ouvert la voie sur l'île avec l'imposant Palais de Justice conçu par Jean Nouvel. La Maison des avocats doit à son tour s'installer prochainement dans le quartier. Autre résident de prestige : la nouvelle école d'architecture qui accueillera étudiants et enseignants à la fin 2007 sur le quai François-Mitterrand.

Troisième pôle d'attractivité sur l'île, la culture doit y jouer un rôle essentiel. Sur le site des anciens chantiers Dubigeon, les travaux de construction de la Fabrique, qui accueillera des associations comme Trempolino et hébergera l'Olympic, viennent de démarrer et s'achèveront l'année prochaine. L'éléphant mécanique de François Delarozière fera, lui, ses premiers pas durant l'été 2007. Il permettra au public de visiter les ateliers de « la Machine » et d'assister à la création de toutes les autres mécaniques de l'artiste.

Stéphanie Lacaze