Ici, autorisation de faire son cirque

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

« Gauche droite, gauche droite, tu rattrapes les quatre. Ton rythme est trop saccadé. Essaie d'être plus régulier... » Tanguy, 28 ans, dispense depuis trois ans des cours de jonglage au Tilt, l'école de cirque de Nantes. « C'est agréable d'être professeur et de pratiquer un art qui plaît, souligne-t-il. Nous avons des élèves attentifs ». Dans ce hangar de près de 350 mètres carrés spécialement aménagé, en plein quartier Chantenay, toutes les disciplines sont pratiquées dans un but essentiellement ludique : trapèze, corde, cerceaux, échasses, jonglage, monocycle, sans oublier la danse.

Fondée en septembre 2000, l'école compte environ 400 inscrits à l'année, enfants comme adultes. Une quinzaine de salariés ainsi qu'une trentaine d'artistes occasionnels sont là pour les encadrer. Marion, sept ans et demi, s'essaie à toutes les disciplines. « Je voulais essayer le cirque parce que j'avais des amis qui en faisaient, dit-t-elle. J'aime bien les échasses et la boule ». La fameuse boule, tout comme le trapèze, qui plaisent tant aux débutants. « C'est parce que les enfants obtiennent un résultat assez rapidement », explique Karine, 39 ans. « On essaie de les initier à un peu toutes les disciplines, ajoute Tanguy, pour leur apprendre l'équilibre, la dissociation du corps, les manipulations d'objets, acrobaties... ». Juliette, Cécile, et Marine, âgées de 13 à 15 ans, s'entraînent aux échasses pour le spectacle de fin d'année. « Il faut qu'on sache sauter, indique Juliette. Le plus dur, c'est de savoir tomber en avant, pour ne pas se faire mal. » Pendant qu'elles se préparent, Antoine, 15 ans, et Erwan, 16 ans, peaufinent leur jonglage à quatre mains. « Certaines figures nécessitent des heures d'entraînement », précise Erwan. « Tanguy nous apprend des tours qui sortent un peu de l'ordinaire », s'amuse de son côté Antoine. « De plus en plus de gens souhaitent s'inscrire soit à des cours, soit à des stages, souligne Rosine Dumesnil, chorégraphe et cofondatrice du Tilt. L'univers du cirque s'est ouvert. »

Johann Pailloux