Construction navale: Le nouveau « France » se précise

F.B.

— 


Image de synthèse du futur paquebot France qui pourrait être construit à Saint-Nazaire en 2013.
Image de synthèse du futur paquebot France qui pourrait être construit à Saint-Nazaire en 2013. — Didier Spade

Le projet de construction d’un nouveau paquebot France se concrétise peu à peu. La troisième phase d’études vient en effet d’être lancée par Didier Spade, patron d’une société parisienne de bateaux de luxe qui se démène depuis trois ans pour reconstruire le mythique navire lancé il y a 50 ans aux chantiers navals de Saint-Nazaire. Après deux études portant sur la conception du navire et la répartition des espaces - réalisé toutes deux par les chantiers STX de Saint-Nazaire -, cette nouvelle phase porte sur l’aménagement intérieur du paquebot et la gastronomie à bord. Le célèbre chef Alain Ducasse s’est d’ailleurs associé au projet.

La construction est désormais envisagée pour 2013. Elle pourrait s’effectuer aux chantiers nazairiens, comme le souhaitent Didier Spade et STX. La mise à l’eau, elle, aurait lieu en 2015.

350 millions d’euros à trouver

« Ce sera un paquebot très différent du premier France, relate l’entrepreneur. Refaire une copie serait un sacrilège. Et puis les temps ont changé. » Long de 260 m, le navire sera doté de 300 cabines pour une capacité de 640 passagers. Il serait équipé de 2 piscines, 8 restaurants, une douzaine de salons et bars, un spa en duplex, une salle de spectacle, une palmeraie... Il effectuerait des croisières de luxe avec escales.

Le projet est évalué à 350 millions d’euros. « Le financement ne me fait pas peur car il y a de nombreux investisseurs prêts à placer leur argent dans une telle réalisation porteuse d’une image internationale très forte », croit Didier Spade.