Se formerpour mieux aider

Guillaume Frouin

— 

Anthony Penaud a suivi deux formations de ce programme, lancé en 2009.
Anthony Penaud a suivi deux formations de ce programme, lancé en 2009. — F. elsner / 20 Minutes

Hier, c'était la Journée mondiale du bénévolat. En Pays de la Loire, les bénévoles bénéficient d'un dispositif comme il y en existe « très peu en France », à en croire Chloé Le Bail, vice-présidente (PS) du conseil régional. De janvier à juin, huit formations gratuites* vont en effet leur être dispensées, quel que soit leur statut et leur association. Comptabilité, responsabilités juridiques ou communication : tous les domaines sont abordés.

Objectif : 500 bénévoles en un an
« Le secteur associatif emploie 11 % des salariés de la région, ce qui nous place au même niveau que l'artisanat », justifie Jean-Marie Morel, administrateur de la CPCA (Confédération permanente des coordinations associatives). « Les bénévoles sont confrontés à des missions de plus en plus complexes, que ce soit dans les financements ou le montage des dossiers. » D'une durée de trois à neuf heures, ces formations se dérouleront donc le soir, par petits groupes de quinze à vingt personnes, à Nantes et dans les quatre autres préfectures de la région. Près de 500 bénévoles pourraient être formés cette année, sur les 700 000 que comptent les Pays de la Loire. « Si on maintient ce chiffre pendant cinq ans, ce sera déjà énorme », souligne Jean-Marie Morel. Un « effort particulier » sera fait à destination des 16-40 ans.