Les habitants resteront sans nom

— 

1,25 million d'habitants sans nom.
1,25 million d'habitants sans nom. — F. Elsner / 20 Minutes

Après la Seine-Maritime, le conseil général de la Somme vient de lancer à son tour une consultation sur Internet invitant les habitants de ce département à se trouver un nom, qui n'existe pas. Le verdict sera annoncé le 1er janvier. Mais, au fait, comment appelle-t-on les habitants de la Loire-Atlantique? Ligériens est parfois utilisé, mais il évoque aussi les habitants de la région Pays de la Loire ou du département de la Loire.

Pas indifférent à la question
« Il n'y a pas de nom pour nos habitants, reconnaît l'entourage du président du conseil général, Philippe Grosvalet (PS). C'est un problème qui se pose en Loire-Atlantique mais également dans des départements proches (Ille-et-Vilaine, Maine-et-Loire, etc.). Ça n'empêche pas le territoire de vivre, ni l'institution de fonctionner. Nous ne sommes toutefois pas indifférents à cette question, qui pourrait certainement contribuer à renforcer l'identification des habitants à leur département ». Alors, à quand une consultation en Loire-Atlantique? « On regarde ce que fait la Somme mais on n'engagera pas de démarche similaire, assure le conseil général. En cette période de crise, nos citoyens nous attendent sur autre chose. Il y a des problèmes plus importants à traiter. » Un avis partagé par le chef de file de l'opposition, André Trillard (UMP). « Trouver un nom n'est pas chose facile. J'ai peur qu'il y ait encore une belle bataille entre pro-Bretons et pro-Ligériens. Ça supposerait d'être très habiles et très unis. On peut très bien s'en passer. »F. B.