La tracto-vélo à l'assaut de paris

Frédéric Brenon

— 

Le cortège de tracteurs et cyclistes doit rejoindre Paris et le Sénat samedi.
Le cortège de tracteurs et cyclistes doit rejoindre Paris et le Sénat samedi. — F. Elsner / 20 Minutes

Sept jours, quinze villes étapes, près de 500 km : voilà ce qui attend la caravane « Tracto-vélo » qui s'est élancée hier matin de Notre-Dame-des-Landes. Ce convoi festif organisé par le collectif des opposants au futur aéroport traverse les routes de France pour rejoindre Paris et le Sénat samedi prochain. Un déplacement qui ne passe pas inaperçu puisque ses membres sont six tracteurs escortés par 60 cyclistes!
« Ces deux modes de transport symbolisent la suppression des terres agricoles et les alternatives à la consommation de pétrole, explique Geneviève Coiffard, co-organisatrice de l'événement. Ils seront parfois renforcés en chemin par des paysans ou militants locaux. Un grand nombre d'organisations se reconnaissent dans ce combat et nous soutiennent. »
Hier, une vingtaine de tracteurs et plus d'une centaine de cyclistes ont ainsi accompagné le cortège jusqu'à Nort-sur-Erdre puis Candé. Des terres forcément très concernées par le sujet. Mais qu'en sera-t-il ces prochains jours? « Notre démarche est justement de faire connaître largement ce débat. Mais on mesure déjà le changement par rapport à il y a quelques années : bien souvent, on n'a plus besoin d'expliquer l'enjeu de Notre-Dame-des-Landes. On ressent aussi un grand courant de sympathie. »

La crise, motif d'espoirs
L'ouverture de l'aéroport est toujours fixée à 2017, le démarrage des travaux à 2014. Mais la crise économique actuelle donne des espoirs aux opposants. « Le projet paraît encore plus fou dans ce contexte! juge Julien Durand, co-organisateur. Le premier projet avait déjà été repoussé en 1974 en raison de la crise. Nous entrons dans une période de négociation électorale entre les partis. Les politiques doivent faire preuve de courage et de responsabilité. »