Une concentration sur les grandes places

©2006 20 minutes

— 

A deux pas du théâtre, place Graslin, une Caisse d'Epargne ouvrira ses portes en juin juste à côté de la banque Tarneaud. Un aménagement qui résulte de la mise sur le marché des baux du tabac-presse et de l'opticien, en face du Molière. « Il y avait un deuxième acquéreur pour mon pas-de-porte, mais les propriétaires ont choisi la banque », se souvient Xavier Maillard.

Acquéreur des deux locaux, la Caisse d'Epargne ne peut prolonger son agence jusqu'à l'ancien opticien pour « des raisons de sécurité ». « Nous voulions y installer un marchand de journaux, mais personne ne s'est porté acquéreur », raconte Bruno Leclerc, secrétaire général de la Caisse d'Epargne. La banque discute avec des collectivités d'une mise à disposition du local inoccupé.

Neuf banques pour sept commerces : la place Zola rassemble toutes les enseignes du secteur. Elles sont au nombre de trois place Royale, quatre cours des 50-Otages, deux d'entre elles jouxtent la place Sainte-Croix. Place Viarme, deux banques sont installées de chaque côté de la rue Félibien, en lieu et place d'un café.