Les magasins resteront fermés le dimanche à Noël

Antoine Gazeau

— 

Pas de shopping le dimanche...
Pas de shopping le dimanche... — F. Elsner / 20 Minutes

Une position de principe serait-elle par définition inamovible ? Comme chaque année, les maires des 24 communes de Nantes métropole ont en tout cas refusé l'ouverture exceptionnelle des magasins le dimanche pendant les vacances de Noël. Les « liens familiaux » et le « tissu associatif » seront mieux préservés, les commerces de proximité protégés, la « consommation énergétique » diminuée. Circulez. Adjugé, à l'unanimité.

Deux après-midis ?
« On pourrait aussi mettre dans la balance l'ouverture tardive du 24 décembre, nuance pourtant le maire de Vertou, Laurent Dejoie (UMP). Vaut-il mieux, pour une mère de famille, travailler ce soir-là jusqu'à 22 h? » Sa position rejoint peu ou prou celle des commerçants du centre-ville. « Chacun est arc-bouté sur sa position, déplore Hugues Friou, président de l'association Plein Centre. On ne remet pas en cause le repos dominical. On veut ouvrir deux dimanches, de 14 h à 20 h. Les heures seraient payées double, sur la base du volontariat, et seraient récupérées... » Car le manque à gagner serait, selon lui, élevé : « On ne satisfait pas l'afflux de population à cette période. Les commerces alimentaires lissent leur chiffre d'affaires en semaine, pas les autres. Les nocturnes ne suffisent pas. »
En juillet, Hugues Friou a écrit au Medef et à la CCI. Jean-Marc Ayrault était en copie. Objectif : réunir patronat et syndicats autour d'une table pour en discuter. « Ca n'a jamais été fait ! » D'ici à Noël 2012, peut-être...

Trio résistant

Comme l'an dernier aussi, Angers et Brest se positionnent sur la même ligne que Nantes. « En 2010, nous avions fait une exception à cause des travaux liés au tram, explique t-on à la mairie de Brest. Cette année, il n'y a pas de raison ! »