Bus à gaz : Sud crie victoire

©2006 20 minutes

— 

La fin de l'affaire des bus à gaz de la Semitan. Pour éviter une ultime décision de la justice administrative, le constructeur Volvo est parvenu à un accord avec le syndicat Sud, acceptant de rembourser ce dernier des frais d'avocat engagés. « On a gagné, c'est un soulagement, clame Françoise Ambroset, secrétaire générale de Sud. Cela prouve qu'on a eu raison raison de porter l'affaire en justice. On a démontré qu'il ne s'agissait pas d'une erreur humaine. » Depuis décembre 2004, un défaut de freinage sur les bus à gaz Volvo avait occasionné une dizaine d'incidents, dont un blessé léger lors d'une collision avec une voiture. Contraint par la justice, Volvo avait procédé, en janvier, aux réparations des 31 véhicules concernés.

F. B.