Les verts s'inquiètent pour la nouvelle gare de Nantes

Frédéric Brenon

— 

François de Rugy et Pascale Chiron.
François de Rugy et Pascale Chiron. — L. Failler / 20 Minutes

Ils font partie de la majorité de gauche de la communauté urbaine de Nantes mais tiennent à faire entendre leur voix. Et leurs différences. Les élus Europe écologie -Les Verts de Nantes métropole ont réclamé hier que le dossier de modernisation de la gare SNCF de Nantes soit traité « au plus vite ». « Le projet n'avance pas, or il faut vraiment que ça bouge. La gare est saturée et sa qualité n'est pas digne de la ville. Son trafic est quatre fois plus important que celui de l'aéroport! Les prévisions de fréquentation, l'arrivée du tram-train, montrent que le problème ne fera que s'accentuer », s'alarme Pascale Chiron, vice-présidente de Nantes métropole.

Tram-train pour l'île de Nantes
« La gare est en enjeu vital pour l'agglomération, insiste le député François de Rugy. Mais d'autres projets de nouvelles gares sont déposés en France, à Bordeaux par exemple. Il ne faudrait pas que Nantes rate le coche. On sait bien que l'Etat ne pourra agir seul et que les collectivités devront participer au financement. Il faut donc que les acteurs se mettent autour de la table, sans attendre. »
Concernant la circulation routière à Nantes, les Verts soutiennent la stratégie de réduction de la place de la voiture, mais estiment que l'information aux automobilistes doit être renforcée, notamment le fléchage des parkings souterrains. Les élus se positionnent aussi en faveur d'un doublement du pont Anne-de-Bretagne pour y faire circuler un tram-train desservant l'île de Nantes et l'ouest de la ville jusqu'à Chantenay.

agrandir la gare

Un comité de pilotage réunissant SNCF, Etat et collectivités a été créé en mai pour préparer la transformation de la gare nantaise. Un démarrage des travaux en 2014 est évoqué. Le coût du chantier est estimé entre 100 et 150 millions d'euros.