Une démarche en duo pour décrocher du boulot

julie Urbach

— 

Renaud et Yacine devenus collègues.
Renaud et Yacine devenus collègues. — F.ELSNER/20 minutes

Des témoignages pour sensibiliser au parrainage. Ce soir, l'association « Un parrain, 1 emploi » organise une réunion d'échanges à destination des jeunes des quartiers prioritaires en recherche d'emploi. Une occasion de découvrir que les contrats de parrainage peuvent bel et bien se transformer en contrats à durée déterminée.
Invitée ce soir, Yacine Lamour a intégré l'équipe de son ancien tuteur Renaud Delsol, au sein de la société d'informatique Sogéti, près de l'aéroport, en juin dernier. Une belle réussite pour cette maman de 32 ans dont la recherche d'emploi a duré trois ans. « Au début, il me manquait de la confiance, et surtout de l'expérience », se rappelle-t-elle.

Identifier les métiers
Suivant les conseils de son parrain, c'est diplômée d'un BTS en informatique que Yacine s'est représentée devant lui. « A ce moment-là, on avait besoin de recruter et je me suis dit : ce job, Yacine peut le faire. C'était important de le lui proposer », se souvient le manager.
Chaque année, près de 350 personnes font appel à l'association et à son réseau de 500 parrains, sur toute la Loire-Atlantique. Jeunes diplômés, femmes en retour à l'emploi, personnes handicapées, « on les aide à identifier les métiers et la réalité du travail dans le département », explique Farid Ben Zekri, l'un des responsables. 70 % des jeunes diplômés sont embauchés dans les six mois, assure-t-il. Quant à Yacine, « elle est désormais partie sur du durable », assure son ancien parrain. Avec, même, un CDI en vue.

ouvert au public Dans le cadre de la « semaine du parrainage » organisée par l'association, la maison de quartier des Dervallières attend les habitants des quartiers prioritaires de Nantes ce soir, dès 18 h, pour parler formation et avenir professionnel.