Une puce de plus pour les loups

©2006 20 minutes

— 

Opération très délicate au parc animalier Planète sauvage à Port-Saint-Père. Afin de se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation qui oblige à référencer tous les animaux en captivité dans un fichier national, le parc à dû procéder il y a dix jours au puçage électronique de ses dix-sept loups. Une intervention qui ne fut pas de tout repos pour les trente pompiers, vétérinaires et soigneurs mobilisés spécialement pour l'occasion. « Il fallait placer une puce, à l'aide d'une seringue, entre la peau et le muscle de l'animal, raconte Philippe Vignaud, responsable d'exploitation du site. On a réussi à confiner la majorité de la meute dans un bâtiment, puis on les a capturé un par un, à l'aide d'une grande épuisette et équipés d'un système de protection contre les morsures. Certains loups ont quand même dû être anesthésiés. Ce sont des animaux qui restent relativement dangereux. »

F. B