Un « panier culturel », sauce Amap

— 

Demain (18 h 30), une réunion inhabituelle va se tenir à la Maison des hommes et des techniques, près des Machines de l'île de Nantes. Elle vise à créer dès janvier des « paniers culturels » sur Nantes, sur le modèle des « paniers potagers » qui proposent des légumes locaux - parfois méconnus - contre une cotisation régulière.
Contre « 10 à 15 € par mois », l'abonné à ces « bouquets » pourrait ainsi recevoir des places de concerts, des bandes dessinées alternatives ou encore des créations de plasticiens. Il pourrait aussi assister à des résidences artistiques, là où des spectacles se préparent. « On veut inciter les gens à découvrir des formes de culture vers lesquelles ils n'iraient pas spontanément », explique le chanteur Momo, partie prenante du projet. « C'est aussi une façon de consommer local, comme dans une Amap [Association pour le maintien d'une agriculture paysanne]. » Le « panier culturel » a aussi l'avantage d'offrir des ressources financières régulières aux artistes qui y prennent part.G.F.