Les vélos Bicloo prennent le large

Frédéric Brenon

— 

La mesure, promise en février dernier, était très attendue des cyclistes. Elle prend effet aujourd'hui. Le réseau de vélos en libre-service Bicloo étend son périmètre pour s'implanter bien au-delà du centre-ville nantais. Concrètement, treize nouvelles stations sont dorénavant accessibles au nord et au sud : cinq le long des grands boulevards (Saint-Donatien, Tortière, Rond-point de Rennes, Rond-point de Vannes, Procé), trois dans le quartier universitaire (Michelet, Petit-Port, Facultés), trois au sud de Nantes (Gréneraie, Saint-Jacques, Pirmil) et deux à Rezé (Pont-Rousseau, Huit-mai). Aucune station, en revanche, au Hangar à bananes.

Les abonnements modifiés
Cette extension, qui porte le total de stations à 102, s'accompagne d'un agrandissement des onze stations les plus sollicitées le matin et se vidant rapidement le soir, et d'un repositionnement de quatre stations jugées mal placées. Les tarifs d'abonnement changent eux aussi : l'abonnement annuel classique coûte désormais 29 €, l'abonnement préférentiel (plan de mobilité, Tan, Marguerite) revient à 20 €. D'autres améliorations, comme l'ouverture du service 24 h/24, la possibilité de s'abonner en ligne, ou l'élargissement de la plateforme relation clients, avaient déjà été mises en place juste avant l'été.

Faire enfin décoller la pratique
Ces nouveautés tombent à pic pour relancer un service, qui contrairement à d'autres agglomérations, est encore loin de cartonner trois ans après sa création. La moyenne des prises de vélos quotidiennes dépasse ainsi à peine 1500, alors que l'objectif est fixé à 3000. L'extension du périmètre aura coûté 1,6 millions d'euros à la communauté urbaine. Les nouvelles prestations sont, elles, assumées par le gestionnaire Decaux.