Chloé Le Bail : «Pas un conseil gadget»

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Interview de Chloé Le Bail, conseillère régionale (PS) de 24 ans

Vous avez supervisé samedi la première session du nouveau conseil régional des jeunes. Quels seront ses domaines d'action ?

Au bout de trois heures de débat, ses membres en ont retenu cinq : l'emploi, la formation, l'éducation, les moyens de l'autonomie (transport, logement) et la vie associative. Ils vont maintenant rentrer dans une phase de réflexion, avant de défendre leurs idées et agir auprès du conseil régional.

Quelles différences avec l'ancien CRJ mis en place sous François Fillon (2002-2004) ?

Nous ne voulons pas d'un conseil gadget ! Les mem- bres pourront débattre de l'ensemble des thématiques régionales, et plus seulement de la jeunesse en général.

Qu'avez-vous prévu pour les candidats non retenus ?

Ils seront avertis de tous les forums-débats. Ils pourront aussi participer via un blog, qui devrait voir le jour. Et toutes les sessions du CRJ sont en direct sur www.paysdelaloire.fr.

Ce nouveau CRJ est-il totalement apolitique ?

A partir du moment où nous avons effectué un tirage au sort parmi 500 candidats : oui. Nous ne voulions pas d'une assemblée partisane. Peu importent les idées politiques de ceux qui siègent au CRJ : c'est le débat et les votes qui décideront des orientations à venir.

Recueilli par Thomas Huet