Le dépistage de la grippe aviaire stoppé

©2006 20 minutes

— 

Depuis le début du mois, plus aucun prélèvement n'a été effectué sur un oiseau vivant au lac de Grand-Lieu, en vue du dépistage du virus H5N1. Plus de 250 avaient été réalisés entre octobre et février à la demande du ministère de l'Agriculture.

« C'est une surcharge importante de travail : nous devons être deux pour aller sur le lac, relever les cages et effectuer des prélèvements, mais nous ne recevons aucune indemnité compensatrice de la part de l'Etat », regrette le technicien à la fédération des chasseurs de Loire-Atlantique, Christophe Sorin. La surveillance de la mortalité des oiseaux sur ce site accueillant de très nombreux migrateurs se poursuit néanmoins. Jérôme Jolivet

Pour faciliter les prélèvements, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage veut mettre en place à partir de mai un réseau Sentinelle avec des canards d'élevage postés au contact des oiseaux migrateurs.