Les restos U souffrent

©2006 20 minutes

— 

Les restaurants universitaires de Nantes enregistrent une baisse importante de leur fréquentation depuis le début du blocage de l'université à la fin du mois de février. Principal site touché : le restaurant du Tertre. « Sur la même période du mois de mars, nous avons servi l'an dernier 74 000 repas contre seulement 41 000 cette année, constate Thierry Averty, le directeur de l'établissement. D'habitude, on calque notre activité sur le rythme de l'université, mais là, on doit s'adapter en fonction des AG et des manifestations ».

En cuisine, les employés sont désoeuvrés. Ces désertions auront « des conséquences sur les capacités d'autofinancement du Crous », concède son directeur, Michel Noctulle. « Mais nous ferons valoir auprès du ministère de l'Education nationale des circonstances exceptionnelles pour recevoir une dotation globale de fonctionnement équivalente à celle de cette année », souligne-t-il. J. J.