Les intermittents expulsés avec force

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

La police a évacué hier, de manière musclée, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), qui était occupée depuis midi par des intermittents du spectacle. Dans le cadre d'une journée d'action nationale, une trentaine d'intermittents s'étaient barricadés dans le hall de la Drac. Vingt agents de la compagnie départementale d'intervention les en ont délogés avec force vers 16 h 30. Dans la confusion de l'évacuation et sous les yeux de dizaines de lycéens de retour de manifestation, plusieurs personnes ont essuyé des coups. Un caméraman de M6 a même été jeté à terre avant de recevoir une gifle d'un policier et un coup de matraque à l'abdomen. « Je me suis pris un coup de pied, un coup de matraque dans la tête, raconte, choquée, Elodie Retière, comédienne. Nous étions calmes, certains étaient assis. Je ne comprends pas. » « La réponse à une protestation pacifique a été de matraquer. C'est inadmissible », s'indigne Martine Ritz, costumière. La police a fait remarquer hier « la présence parmi les occupants de plusieurs individus non-intermittents. » Frédéric Brenon