« Les enfants à problèmes ne sont pas de futurs délinquants »

©2006 20 minutes

— 

Nicole Garret-Gloanec, pédopsychiatre au CHU de Nantes.

Quel est l'objet de la pétition qui circule chez les spécialistes de la petite enfance ?

Elle met en cause le rapport de l'Inserm sur les troubles de la conduite chez l'enfant. Il préconise un dépistage précoce, dès trois ans, des comportements délinquants.

Que reprochez-vous à cela ?

Un trouble de la conduite ne s'identifie pas de façon simple. On ne peut pas déterminer des signes et les appliquer à tous. Certains enfants ont des problèmes par rapport aux règles, pour autant ce ne sont pas des futurs délinquants. L'enfant se développe pendant longtemps. On ne peut pas prédire grand-chose à trois ans.

Quels seraient les risques ?

On irait vers une réelle réduction de la pensée. Ce serait rassurant d'avoir une réponse si tôt, si facilement... C'est ce que j'appelle une civilisation Mc Do : les mêmes ingrédients pour tous.