Bus caillassé, ligne déviée

— 

La ligne de bus 22 devrait repasser par les Dervallières ce matin. A la demande des syndicats, le secteur était « puni » hier, après un caillassage survenu mardi soir, vers 20 h, à l'arrêt Charles-Perron. Mais « nous savons bien que les habitants ne sont pas responsables de ce qui n'est le fait que de quelques-uns », reconnaît Chantal Roullaud, déléguée syndicale CFDT à la Semitan.
Sa colère n'en est pas moins grande. Car c'est bien dans un guet-apens que le véhicule serait tombé, subissant un tir nourri de projectiles des deux côtés. Si aucune victime n'est à déplorer, cinq vitres ont été cassées... « Le bus était attendu », confirme la responsable. Avec d'autres collègues, elle était postée hier aux arrêts contournés, collant des affiches et expliquant sa démarche. « Tout le comprend notre ras-le-bol », constate-t-elle. Une enquête est en cours. Des relevés vidéos ont notamment été effectués.A. G.